(+237) 696 32 53 19 - (+237) 678 61 72 07

  secretariat@commune-ebone.com

Document sans nom

mangamba

(Qui signifie chose importante)
 
Limites :
1) Naturelles : cours d'eaux, ravins
Canton : bakaka
 
Distance avec la grande route nationale n°5 : 15 km
- Au Nord par : Canton babong(makoma,bonandam)
- Au Sud par : Mbaka
- A l'Est par : Ndiang-ekom, balondo
- A l'Ouest par : Singuedjang,balondo
 
Nombre de Familles et leurs chefs de familles :
Mwanengwa : (Nsang Ngoh Charles) ; Mwanehouldjem (Ndoumbe Ngwa); Msissok (Egname Michel); Mwaneka'a (Epoh Ngoumti Jean)
 
Nombre de quartiers constituant le village et les chefs de quartiers :
Banamènè, Mban Mpongo (Ekollo Manfred), Elon Ngoh, Mwaneko (Ajave Augustine)
 
L'AUTORITE VILLAGEOISE
- Nature de la chefferie : 3eme dégre
- Nom et âge du Chef : Nsang Ngoh Charles 45ans
- Date de sa prise de fonction : 05 février 2016
- Succession à la chefferie : Les prédécesseurs : Ainé en ainé, Matiké Etou; Nsang Aloys; Ngottick Essoh François; Ngoh Marcous; Edimo jean.
 
LA POPULATION
- Autochtones : Bakaka
- Allogènes : Béti, Kom, Bamumbu, Njikwa, Meta, Eshimbi, Bamiléké, Akwaya.
- Scolarisée ou non ? Oui.
- Centre d'état-civil rattaché : Centre secondaire de magamba
 
LES RESSOURCES

- Ya-t-il des ressources naturelles dans ce village ? Oui, le sable, le pétrole.
- Y a t-il des forêts non exploitées : Oui
- Cours d'eaux traversant le village : Tingué, Mayéssè
- Faune en place : Plusieurs variétés d'animaux.
- Y a-t-il des espaces vides exploitables pour des grands projet ? Oui
- Y'a t-il des espaces immatriculés déjà ? Oui

 
LES INFRASTRUCTURES SOCIO-ECONOMIQUES, CULTURELLES ET INDUSTRIELLES
 
- Etablissements scolaires présents ? Oui, école publique primaire, SAR-SM, GBPS, une école primaire privée
- Des centres de santé ? Non
- Lieux de culte / prière et religion ? Oui, catholique, protestante, apostolique.
- Centres culturels ? Non
- Etablissement hôtelier ? Non
- Marchés ? Oui, périodique.
- Unités de transformation de produits ? Oui, presse a huile.
- L'eau consommée est issue d'une source et d'un forage.
- En quelle source d'énergie s'alimente-t-on : Lampe tempête, rayon solaire, groupe électrogène.
- Quelle culture réussit bien sur le sol de ce village : Toutes les cultures (manioc, patate, bananier-plantain, arachide, fruits).
 
HISTOIRE ET TRADITION
 
- Les grandes dates de l'histoire de ce village : en 1960 ,le village a connu le maquis, avec l'invasion du village par les maquisards ;l'assassinat de plusieurs autochtones ;passage des missionnaires protestant provenant de yabassi.
- Les grands personnages de ce village : Nsang Aloys, premier chef personnage très calme et pacifique; Engotto Effa Charles, était un grand planteur.
- Qui sont les « dieux » du village ? Mwanemkoum, Bengnamou.
- Qu'est ce qui caractérise la coutume de ce village ? Cérémonies traditonnelles, rites kundu.
- En quoi est-elle différente de celle des autres villages de l'Arrondissement ? Pas de différence
- En quoi consiste le train-train quotidien dans ce village ? travaux agricoles, commerce, chasse, élevage, pêche.
 
DIFFICULTES DE CE VILLAGE
 
- Quels sont les grands maux/fléaux de ce village ? vol, ivrognerie, oisiveté, délinquence juvénile
- Quels sont les problèmes réels des habitants de ce village : absence de voie d'accès, ponts, problème d'eau à boire, électricité, école, centre de santé, etc. Ils sont nombreux.
- Quel peuvent être les taux de mariage civils, de naissance dans le village par an ? Aucune données.
- Quels sont les problèmes auxquels la chefferie est très souvent sollicitées ? litiges fonciers, problèmes de ménage, banditisme, tout.
- Quels sont les lieux de rencontre des populations en cas d'évènement de foule : chefferies, centre de santé.
 
DOLEANCES/PROJETS
 

- Les potentiels à mettre en valeur dans ce village selon les autorités sont : champs communaux, forets, carrière, source, chute, route, agriculture, relief, etc.
- Que peut-on faire pour booster l'économie de ce village et améliorer le vécu quotidien des populations ? Encourager les planteurs en leur donnant des instruments agricoles.
- Que leur manque-t-il pour leur bien être ? Eau potable, l'électricité, le réseau téléphonique, les routes.
- Qu'est-ce qui est à améliorer ? Soins de santé,éducation, tout.

Enquête menée par : S.M NSANG NGOH Charles.