(+237) 696 32 53 19 - (+237) 678 61 72 07

  secretariat@commune-ebone.com

Document sans nom

BAKWAT

(Il tire son origine d'un enfant Ngo-Ni Songoh sortant du Sud-Ouest)
 
Limites :
1) Naturelles : Cours d'eau venant de Ndjoumbeng (MEDÎ)
2) Artificielles : Au nord Njoumbeng au sud Ekangté Mpaka A L'Est Badjoungue-Bakakte-Manengole ; A l'Ouest Ngol, Njoumbeng 3
Canton : Bakaka
 
Distance avec la grande route nationale n°5 : 5 km
- Au Nord par :NJOUMBENG
- Au Sud par : EKANGTE MPAKA
- A l'Est par : BADJOUNGUE – SALMOA – BAKAKTE- MANENGOLE
- A l'Ouest par : NGOL – NJOUMBENG TROIS
 
Nombre de Familles et leurs chefs de familles :
13 familles qui sont :
1. Famille EDJOKMOA, ESSONG Jean,
2. Famille ELON GNIAM, MIKA ERNEST
3. Famille MOUADJECK, ESSAME EPOH Norbert,
4. Famile MOUANEKOÔ NDOUMBE EPANDA
5. Famille MBO-O BANAG NGOLLE NGAMBI
6. FamilleMOUAKOU LEBE EWAKI Olivier
7. Famille MOUATONW
8. Famille MOUANGOMEZOK-KOMBI Calvin
9. Famille MBO KOUGOL, NDAME Richard
10. Famille MOUAGOMESSIA MOUSSONO Calvin
11. Famille MBO MELEME GOH NKWELLE Istrave
12. Famille MOUAMOU ELONGUE Hans
13. Famille MBO NYEK BENA Zacharie
 
Nombre de quartiers constituant le village et les chefs de quartiers :
08 quartiers
1. KWA-KOÔ, chef EBENE EWALLE Yves
2. KEM NDOUMB, chef EPANDA Théodore
3. NHANG, chef NKWELLE Istrave
4. MANDJAM, chef DIKANG Pierre
5. LAH, chef MOUAKOME Priso
6. MBEMDJO, chef EKOUME Eugène
7. ETOM
8. ETOUBE
 
L'AUTORITE VILLAGEOISE
- Nature de la chefferie : 3eme dégre
- Nom et âge du Chef : SM EDJO Furmain âge :59 ans
- Date de sa prise de fonction : 1999
- Succession à la chefferie : De père en fils : Les prédécesseurs : NDAME BENGA Manfred, EPOME Jean, MISTRAL
 
LA POPULATION
- Autochtones : BAKAKA - BAKWAT
- Populations allogènes : BAMILEKE – YABASSIEN – BAMENDA - MBOUDA
- Scolarisée ou non ? Oui.
- Centre d'état-civil rattaché : Centre secondaire
 
LES RESSOURCES

- Ya-t-il des ressources naturelles dans ce village ? Oui, EBOMS.
- Y a t-il des forêts non exploitées : Oui..
- Cours d'eaux traversant le village : MBÔ - MEDÏ.
- Faune trouvée : Serpent, antilopes, rats, lièvres, porc-épic….
- Y a-t-il des espaces vides exploitables pour des grands projet ? Oui plusieurs.
- Y'a t-il des espaces immatriculés déjà ? Oui quelques-uns.

 
LES INFRASTRUCTURES SOCIO-ECONOMIQUES, CULTURELLES ET INDUSTRIELLES
 
- Etablissements scolaires présents ? Oui, mais insuffisants.
- Des centres de santé ? Oui, un.
- Lieux de culte / prière et religion ? Oui, plusieurs.
- Centres culturels ? Non
- Etablissement hôtelier ? Non
- Marchés ? Oui (marché coutumier à viabiliser).
- Unités de transformation de produits ? Oui (presse moulin, unité de transformation de manioc).
- L'eau consommée est issue d'une adduction d'eau.
- En quelle source d'énergie s'alimente-t-on : Electricité, lampe tempête, certains quartiers non alimentés.
- Quelle culture réussit bien sur le sol de ce village : Manioc, banane-plantain, maïs, macabos, ananas, canne à sucre, pastec, poivre blanc, corossol…...
 
HISTOIRE ET TRADITION
 
- Les grandes dates de l'histoire de ce village : Journée ancestrale « A REMEMBER DAY » cette journée est précédée la veille par les manifestations des gardiens de l'esprit pour l'incarnation coutumier des jeunes, cette manifestation est exclusive pour les autochtones et se déroulera à la place de la chefferie. A cet effet, aucune sortie n'est autorisée la nuit à compter de 22h à 5h du matin, au cours du mois de Février.
- Les grands personnages de ce village : Le chef du village ; l'âge marquant m'ancien chef NDAME Benga Manfred grand chasseurs des buffles. Ce qui fait de lui le grand personnage. Il sert de communication avec les esprits coutumiers..
- Qui sont les « dieux » du village ? MOUANE-KOUM.
- Qu'est ce qui caractérise la coutume de ce village ? la sortie du MOUANE-KOUM.
- En quoi est-elle différente de celle des autres villages de l'Arrondissement ? Pas de différence
- En quoi consiste le train-train quotidien dans ce village ? Agriculture.
 
DIFFICULTES DE CE VILLAGE
 
- Quels sont les grands maux/fléaux de ce village ? vol, sorcellerie, tabagisme, ivrognerie, immoralité, délinquance juvénile.
- Quels sont les problèmes réels des habitants de ce village : voie d'accès en dégradation avancée, ponts non refait à kem, eau à boire, électricité.
- Quel peuvent être les taux de mariage civils, de naissance dans le village par an ? mariage civil (01), taux de naissance 125 environ /an.
- Quels sont les problèmes auxquels la chefferie est très souvent sollicitées ? Litiges fonciers, problèmes de ménage et banditisme.
- Quels sont les lieux de rencontre des populations en cas d'évènement de foule : chefferie, église, école etc…..
 
DOLEANCES/PROJETS
 

- Les potentiels à mettre en valeur dans ce village selon les autorités sont : champs communautaires, chutes, agriculture, carrières et bois
- Que peut-on faire pour booster l'économie de ce village et améliorer le vécu quotidien des populations ? se donner les moyens à la population à accentuer les cultures massives du manioc et culture de bananier, plantain et maïs.
- Que leur manque-t-il pour leur bien être ? rien n’est fait et améliorer
- Qu'est-ce qui est à améliorer ? construction des nouveaux bâtiments à l’école publique, affectation et logements du personnels, extension du centre de santé, transformation du CES en Lycée Bilingue et SARR.SM en Lycée Technique, aménagement du tronçon routier.

Enquête menée par les membres de la chefferie BAKWAT